25 octobre 2006

25. Une génération de plus

    Depuis quelques jours, un ballet étrange se déroule à la maison : celui d'Evaline faisant des allers-retours et re-détour dans chaque toilettes qu'elle croise. Celles de gauche, celles de droite, celles d'en haut et re-celles d'en bas... Tous les WC y ont le droit. Le droit de quoi, vous allez me dire ? Le droit de recevoir en cadeau chaque déjeuner que la pauvre Eva n'arrive plus à garder dans l'estomac. Moi qui, l'autre jour, me plaignais de n'avoir aucun indice concernant la future venue d'un héritier, me voilà servie ! Si ça, c'est pas une révélation.

    Seulement, la pauvre Eva n'a jamais connu ça, et elle est malade comme un chien. Même pas le temps d'avaler une crêpe que cette dernière file déjà dans les toilettes ! Loïc a dû sacrément s'inquiéter de la santé de sa petite femme parce qu'il lui a dit :

    - Bibiche, ça ne peut plus continuer comme ça, il faut que tu ailles voir un toubib !

    Et Eva de répondre :

    - Chéri... Je suis enceinte !

    Vous allez me croire si vous voulez, mais c'était la première fois que je voyais un homme tomber dans les pommes...


    Pendant qu'Evaline jouait à la navette entre le frigo et les toilettes, Farlan est passé rendre visite à la petite famille pour les rassurer sur son installation avec Gillianne.

    - On est pas trop mal logé, avec Gigi...

    Tiens donc, il l'appelle Gigi, maintenant ! Bon, tant que c'est pas "chérie", ça va...

    - Par contre, on doit dormir dans la même chambre parce qu'on a pas beaucoup de place...

    Tu m'en diras tant... traître... Non, Fabrice, je ne suis pas en colère... c'est juste que cette histoire me chagrine. Je sais bien que je dois les laisser vivre leur vie, mais j'ai pas envie que Farlan et Gillianne convolent tous les deux ! Tu te rends compte de la catastrophe que ça entraînerait ? De la consanguinité dans la famille, JAMAIS ! En même temps... la famille pourrait peut-être retrouver la magnifique couleur de mes yeux puisque Gilliane a les mêmes et... Rah ! Mais qu'est-ce que je débloque !


    Et arriva enfin le jour fatidique où Eva ne put plus cacher sa grossesse à son entourage. C'est vrai, Loïc était au courant (moi aussi, par ailleurs, mais comme je sais tout sur tout...), mais elle hésitait encore à l'avouer à son père. Ce fut un matin, en prenant le petit déjeuner en famille, qu'Evaline se lança :

    - Vous savez que je ne rentre plus dans ma nuisette ? Et puis que mes vêtements sont devenus trop petits ?

    - Tu as grossi ? s'étonna Blood en la regardant avec de grands yeux. Toi qui fait particulièrement attention à ta ligne, c'est surprenant.

    - Ben... entre autres, oui... mais... Voilà... Papa, Irène... Je suis ence...

    Elle n'eut pas le temps d'en dire plus que Blood emprunta le même chemin que Loïc lorsque ce dernier fut mis au courant : Bam ! Dans les pommes... Tssss... Ces hommes... C'est pas Fabby qui se serait écroulé comme ça, hein mon chéri ?


    Cycy, de son côté, voyait son commerce prospérer petit à petit... ce qui est tout a fait étonnant de sa part. Non pas qu'elle ne soit pas douée en tout, ma Cycy, mais c'est juste qu'une coiffeuse vampire, ça doit rebuter bien du monde. Et ben non ! Que nenni mes z'amis ! Tout au contraire. "Cycy Coiffure" est presque devenu l'attraction locale de Parker Canyon ! Toute la foule parkerienne se précipite la nuit pour voir le phénomène et être les premiers à se faire coiffer par un vampire ! D'habitude, on se fait plutôt manger par les vampires alors forcément, ça change... Et c'est un changement bienvenu, me direz-vous, parce que pendant que Mlle Cylanne fait sa roue au milieu de ses clients, elle gonfle le porte-monnaie famillial qui avait prit un sacré jeton avec la construction de la nouvelle maison. Hier matin, un article est même paru dans le Daily Sim pour vanter les mérites du salon de coiffure de ma Cycy... n'omettant évidemment pas de préciser que la proprétaire de cet établissement fait partie des créatures de la nuit. Le chiffre d'affaire était déjà assez élevé, alors si les journalistes continuent de se presser comme des sardines à la porte du salon, ce dernier deviendra bientôt aussi riche que Microsploch ! Ah, qu'est-ce que je suis fière de ma Cycy !


    Qu'ouïe-je ? Qu'entends-je ? Le hurlement de Lucie qui vient de se coincer les doigts dans les portes de l'ascenseur divin ? Eh bien non (et au passage, j'en suis presque déçue...) Ce cri qui résonne jusqu'à mes oreilles, c'est celui d'Evaline en pleine séance de "ouille-ouille-ouille-ça-fait-mal" ! Bah oui, je sais que ça fait mal... Mais bon, t'es pas une femmellette, non plus, alors un peu de tenue !

    Ah là là ! Je peux pas m'empêcher d'abandonner Fabrice pour aller voir ça de plus près. Vous vous rendez compte ? C'est l'heure de la naissance de la quatrième génération des Shar ! C'est un évènement à ne louper sous AU-CUN prétexte ! Allez hop, ni vu, ni connu, me voilà bien planquée derrière la fenêtre. vous me voyez, là ? Non ? Parfait, c'est justement ce que je voulais.


    J'en ai presque la larme à l'oeil... Regardez-moi ça... Une petite fille... C'est fou ce que c'est émouvant ! Devant les yeux embrumés de la famille, Evaline vient de mettre au monde une jolie petite fille toute petite et toute mimi. Bon, par contre, d'où je suis, j'arrive pas à voir la couleur de ses yeux. Faudra que je me déplace une autre fois et dès que je le saurai, je vous le dirai.

    - Regardez-moi ça, comme elle est chou ! s'extasie Irène.

    - Youhou, bébé... il est où le bébé à sa môman ? lance Eva.

    - Arg... gaza... sprfff...

   Ca, c'est Loïc, l'heureux papa qui n'est même pas fichu d'aligner un mot pour saluer sa petite Heliana. Parce qu'en plus, ils l'ont appellée Heliana ! Un nom parfaitement Shar ! Magnifique, superbe ! Si, un moment, j'avais pensé renier définitivement Evaline car elle était la fille de Lucie, aujourd'hui je m'en excuse, je me repends à genoux sur mon nuage !


    Vous vous souvenez comment Blood était fou de ses filles ? Et bien c'est encore pire maintenant qu'il est grand-père. Eh oui, parce qu'en plus, il est grand-père, le gaillard ! Bientôt, un petit bout de chou crapahutera dans la maison en hurlant : " Papy ! Papy !" Pfiou, ça me rajeuni pas, tout ça. Quand je pense que je suis morte il y a de cela bien des années. Je regrette presque de ne pas être vivante pour pouvoir serrer mon arrière-petite-fille dans mes bras. Mais que voulez-vous, c'est ainsi. Nous sommes tous fait pour squatter un nuage un jour ou l'autre, quelque part dans un coin de paradis.

    La petite Heliana m'a l'air bien jolie, en tout cas. Je ne sais pas ce que ça va donner plus tard mais je n'ai aucune craintes à avoir quant à la bouille craquante qu'elle va prendre lorsqu'elle grandira. Je vois déjà ses yeux voyous prêts à faire fondre n'importe quel garçon et à crier sans arrêt "c'est pas moi !" quand elle fera une bêtise. Celle-là, même si elle n'a encore que quelques jours, je la voie bien dans l'armée. Ouais... Heliana sera militaire, ce sera un Shar d'assaut !

Posté par ParkerJones à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur 25. Une génération de plus

    Un Shar d'assaut

    Posté par fonsine, 25 octobre 2006 à 20:23 | | Répondre
  • Ca fait un bail que je voulais la sortir, celle-là

    Posté par Parker, 25 octobre 2006 à 20:26 | | Répondre
Nouveau commentaire